• Un dessin schématique simple facilite la compréhension et la mémorisation d’un concept ou d’une idée. Elle rend plus sexy un PowerPoint et est un accélérateur de communication sur les réseaux. Comme une illustration vaux mieux qu’un long discours, je vais vous présenter en dessin un concept utilisé dans le monde des outils collaboratifs (le web2.0 d’entreprise): le Digital Work Place.

  • Le forum ouvert au public sur les Innovations culinaires et les Arts de la table s’est déroulé les vendredi 22 et samedi 23 février 2013 dans les locaux du lycée des métiers de l’hôtellerie. Au départ, je venais juste écouter Raphaël Haumont lors de son intervention dans conférence « La cuisine dans tous ses états ». Quel n’a pas été ma surprise de voir dans chacune des interventions le web 2.0 tant en esprit (collaboratif, casser les silos, hacking) tant en usage web (blog, curation, big data).
    Le monde de la gastronomie est très présent dans la webosphère. Il existe un nombre incalculable de blogs, de réelle communauté. Des sites comme http://www.gustonomie.fr/ font de la curation de contenus (usages, sites, blogs,…).
     La cuisine, comme le web, met en valeur les amateurs. Il existe aussi une cuisine « libre » vs une cuisine « propriétaire » comme il existe des logiciels « libres » vs des logiciels « propriétaires ».
    La cuisine n’est pas à l’abri du hack. Par exemple, les événements comme

    Food Camp (animation, challenges et dégustation le tout en temps court)
    Food Start-Up

    Le plus surprenant reste la relation entre la gastronomie et le Big Data. En Amérique,  une start-up capte les millions de menus de restaurants. De ses datas, des mélanges intéressant d’ingrédients sont déduits et permet de proposer des mélange à l’industrie agroalimentaire pour les plats préparés.