• Quand j’utilise un dessin simple… dans le monde du Digital Work Place.

    Un dessin schématique simple facilite la compréhension et la mémorisation d’un concept ou d’une idée. Elle rend plus sexy un PowerPoint et est un accélérateur de communication sur les réseaux. Comme une illustration vaux mieux qu’un long discours, je vais vous présenter en dessin un concept utilisé dans le monde des outils collaboratifs (le web2.0 d’entreprise): le Digital Work Place.

    J’ai représenté ce concept pour la première fois en 2014 lors d’un retour sur le salon de l’intranet et des outils collaboratifs. L’idée, a l’époque, était de dépasser le concept de réseaux sociaux d’entreprise pour devenir une sorte de bureau qui vous suit en mobilité, rassemblant dans un même lieu les collaborateurs au sens large, l’activité et les datas. Dans ce dessin, j’avais rajouté les contraintes évoqués (oser l’utiliser, gérer les interfaces…) et les bonnes pratiques pour réussir (partager le sens, être accompagné…). Voici le live sketchnoting résumant ceci:

    (null)
    Ce dessin a été publié la première fois sur Le blog de Spectrum Groupe sur « Ne m’appelez plus RSE… » – Digital Workplace.

    L’année d’après, ce concept a été encore évoqué au salon de l’intranet et des outils collaboratifs avec des cas concret. Mon préféré a été l’atelier Spectrum Groupe pour la qualité des cas concrets présentés: retours d’expériences d’usage du Digital Work Place de deux grands groupes, Solvay et St Gobain.
    (Petit apparté: Je n’étais pas la seule à apprécier cet atelier. Le taux de réservation a battu un record du salon 🙂 )

    Voici une petite synthèse light de l’atelier :

    Solvay comme st Gobain sont à un moment particulier de leur stratégie digital interne. Ils ont une plateforme collaborative (Confluence d’Atlassian), un réseau social d’entreprise (Jive), une gestion électronique de document et un moteur de recherche puissant. L’objectif était donc de lier ensemble ses briques technologiques pour faciliter la vie des collaborateurs et devenir un véritable levier d’efficacité.

    (null)

    Lors de cet atelier, le client (Solvay) a partagé ce qui lui semble le + important pour réussir ce genre de projet: récolter et partager des bonnes histoires et avoir des sponsors.

    (null)

    En résumer, le projet de digital Work, que ce soit pour St Gobain ou Solvay, se fait pas a pas. Au début, construire ou consolider chaque briques. Ensuite créer des connecteurs entre les briques.

    (null)

    Ces propos ne sont qu’une simple synthèse en dessin. Si vous souhaitez avoir + d’info, je vous conseille l’article écrit sur le sujet par Ali Ouni: « Le RSE dans le paysage SI : urbanisation, intégrations, et continuité des usages ».